J’ai travaillé dans l’industrie du porno et je le regretterai à jamais.

J’ai travaillé pendant un an à Los Angeles pour filmer et monter du porno. J’ai filmé (réalisé et tourné) au moins 50 scènes et interagi avec un nombre égal d’acteurs et d’actrices.

Je suis entré dans le travail comme n’importe quel mec excité de 21 ans, c’était un rêve devenu réalité. En y repensant aujourd’hui, c’est l’un des moments les plus bas de ma vie.

D’abord, parlons des filles. La plupart d’entre eux se droguaient. Ils n’agissaient clairement pas normalement. Certains se défonceraient juste avant de tourner une scène. Je leur parlais de ce qu’ils allaient faire ensuite et ils avaient l’air tellement perdus. La plupart d’entre eux ont montré peu ou pas d’émotion, et je ne parle pas pendant les scènes, je parle en dehors du tournage sur le plateau. Ils semblaient engourdis par tout ce qui les entourait.

Une fille dont je me souviens qui a montré de l’émotion pleurait avant de filmer sa scène parce qu’elle ne voulait pas le faire. C’était sa première fois, et elle était terrifiée. Elle n’arrêtait pas de dire qu’elle ne pouvait pas le faire. Il nous a fallu probablement environ 20 ou 30 minutes pour la calmer. L’un des producteurs lui a offert des médicaments pour l’aider à se calmer.

L’industrie utilise ces filles, qui ont une faible estime de soi et sont totalement conscientes d’elles-mêmes et manquent de confiance en elles. Beaucoup d’entre eux tombent dans le porno parce que tout ce qu’ils voulaient faire n’a pas fonctionné et que c’est un moyen de gagner beaucoup d’argent. Les producteurs et la plupart des gens impliqués dans l’industrie se foutent de ces filles. Ils les voient comme des marchandises pour en faire une merde d’argent. Je ne peux pas compter le nombre de Lambos et de Ferrari que ces enfoirés conduisent aux dépens de ces filles. C’est malade.

Et penser que j’ai fait partie de ces abus et de cette exploitation pendant un certain temps me fout vraiment la trouille parfois. De plus, le fait qu’à cause de moi, il y ait des accros du porno qui ont vu une putain de vidéo que j’ai faite et qui sont maintenant accrochés à cette merde. Je me sens mal, et j’ai l’impression que tout ce que je peux faire, c’est parler de la façon dont cette merde est foutue.

Alors, la prochaine fois que vous ou moi voulons regarder du porno, rappelez-vous ce que nous soutenons, même si tacitement, en le regardant.

soumis par /u/jomabing
[lien] [commentaire]